INSERT INTO sites(host) VALUES('afribone.net.ml') 1045: Access denied for user 'www-data'@'localhost' (using password: NO) afribone.net.ml Estimated Worth $399,579 - MYIP.NET Website Information
Welcome to MyIP.net!
 Set MYIP as homepage      

  
           

Web Page Information

Title:
Meta Description:
Meta Keywords:
sponsored links:
Links:
Images:
Age:
sponsored links:

Traffic and Estimation

Traffic:
Estimation:

Website Ranks

Alexa Rank:
Google Page Rank:
Sogou Rank:
Baidu Cache:

Search Engine Indexed

Search EngineIndexedLinks
 Google:
 Bing:
 Yahoo!:
 Baidu:
 Sogou:
 Youdao:
 Soso:

Server Data

Web Server:
IP address:    
Location:

Registry information

Registrant:
Email:
ICANN Registrar:
Created:
Updated:
Expires:
Status:
Name Server:
Whois Server:

Alexa Rank and trends

Traffic: Today One Week Avg. Three Mon. Avg.
Rank:
PV:
Unique IP:

More ranks in the world

Users from these countries/regions

Where people go on this site

Alexa Charts

Alexa Reach and Rank

Whois data

Who is afribone.net.ml at ml.whois-servers.net

Invalid query or domain name not known in Point ML Domain Registry

Front Page Thumbnail

sponsored links:

Front Page Loading Time

Keyword Hits (Biger,better)

Other TLDs of afribone

TLDs Created Expires Registered
.com
.net
.org
.cn
.com.cn
.asia
.mobi

Similar Websites

More...
Alexaś†áťĘė

Search Engine Spider Emulation

Title:Afribone.com :: actualité du Mali
Description:afribone.com, l'actualit malienne au quotidien.
Keywords:AFRIBONE, ACTUALITES, ACTU, INFORMATIONS, INFOS, QUOTIDIEN, DAILY NEWS, PRESSE, PRESS, NEWS, MALI, FRENCH, MALIAN, POLITICAL, POLITIQUE, DOSSIERS, ECONOMIE, ECONOMY, CULTURE, INTERNATIONAL, CINEMA, MOVIES, LIVRES, BOOKS, MULTIMEDIA, EDUCATION, FORUMS, FORUM, SERVICES, ABONNEMENTS, BOUTIQUE, EMPLOI, EXPOSITIONS, FESTIVALS, SPORT, MAGAZINE, AFRICAIN, AFRICAN, DIPLOMATIQUE, PARTENAIRES, PUBLICITE, LETTRES D'INFORMATIONS, NEWSLETTERS, JOURNAL EN LIGNE, AFRIBONE ON LINE, METEO, ARCHIVES, DOCUMENTATION, NOUVELLES TECHNOLOGIES, HIGH TECH
Body:
Afribone.com :: actualit eacute; du Mali
style
En un mot : La Codem sur le départ
---


Municipales : Les observateurs critiquent le déroulement
---


Procréation : Une loi pour assister les couples en difficulté
---
A LIRE !
Liberté de la presse : Les Forces de sécurité malienne outillées
---
Dossiers
Commune I : Le RPM passe devant l #8217;URD d #8217;une courte tête
---
Bons du Trésor : Le Mali lance une émission de 35 milliards sur le marché de l #8217;Umoa
---
Communiqué de presse du PAM : Grace à l #8217;appui du gouvernement belge, le PAM sauve des vies au mali
---
Et aussi...

Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
Gao : Le RPM et le PDES se disputent la mairie
Me N #8217;Famara Sanogo : L #8217;or du wushu malien
Bamako : Les grands défis qui attendent les nouveaux maires
Coup d #8217;état du 22 mars 2012 au Mali : Les erreurs de Sanogo, selon le capitaine Soungalo Samaké
Santé publique : Une épidémie de grippe tropicale à nos portes


th

th

Cin eacute;
Night Club
Salles de concert
Retrouvez l'essentiel de l'actualit eacute; de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

th

Avis de recrutement (GIZ - PASSIP)
cliquer ici pour en savoir plus...
Epidemie : La dengue √† nos porte B Une nouvelle √©pid√©mie appel√©e dengue s√©vit actuellement dans un pays voisin du Mali. Elle est transmise par la piq√Ľre du moustique tigre... Lire
Communales : L #8217;opposition s #8217;inquiète B Les responsables de l #8217;opposition ont exprimé hier leurs inquiétudes face aux dangers et aux tripatouillages qui planent sur les élections communales... Lire
Epidemie : La dengue à nos porte
p
Une nouvelle √©pid√©mie appel√©e dengue s√©vit actuellement dans un pays voisin du Mali. Elle est transmise par la piq√Ľre du moustique tigre...
Lire

th

25-11-2016
Santé publique : Une épidémie de grippe tropicale à nos portes
Elections communales : La fraude programmée


th
th
Le R eacute;publicain |
Inter Bamako |
Tjikan |
Le Pretoire |
Sport |
22 Septembre |
Le Reporter |
L'Indicateur du Renouveau |
Le Carrefour |
La Mutation |
Le D eacute;bat |
L #8217; Indicateur du Renouveau(24/11)
- Cap de Banakabougou : Une chaleureuse bienvenue à la méthode syllabique
- Municipales à Dioila : Yacouba Dowélé signe son retour
- Municipales : Le satisfecit du gouvernement
- En un mot : Les barons éclopés du RPM


th


th

th



Sur le fil de l'actualit eacute;...
Recrudescence de l #8217;insécurité : Une marche de soutien aux FAMa en vue
Municipales : L #8217;URD ne s #8217;avoue pas vaincue en Commune I
Bamako : Les grands défis qui attendent les nouveaux maires
Situation du pays
Me N #8217;Famara Sanogo : L #8217;or du wushu malien
Le RPM mord la poussière à Koro : Les populations vengent la Codem et ses alliés
Kalabancoro : Marchands et nouveau maire à couteaux tirés
RDC
Appel au calme dans le Sud-Est après de nouveaux heurts meurtriers
Le gouverneur du Tanganyika a appel√© au calme jeudi apr√®s de nouveaux affrontements interethniques meurtriers dans cette province du sud-est de la R√©publique d√©mocratique du Congo. "La situation n #8217;est pas alarmante comme beaucoup voudraient le faire croire", a d√©clar√© √† l #8217;AFP Richard Ngoyi Kitamala, souhaitant que ses administr√©s "vaquent librement √† leurs occupations". Joint par t√©l√©phone √† Kalemie, capitale du Tanganyika, √† partir de Lubumbashi, la grande ville du sud-est de la RDC, M. Ngoyi Kitamala a reconnu qu #8217;il y avait r√©guli√®rement "des affrontements sporadiques entre Pygm√©es et Bantous dans la r√©gion", mais il a qualifi√© de "rumeurs" les informations sur une "tuerie" √† Muswaki. Mercredi, le colonel F√©lix-Prosper Basse, porte-parole de la Mission de l #8217;ONU en RDC (Monusco), avait indiqu√© avoir re√ßu des informations "non confirm√©es" sur une attaque de Pygm√©es qui aurait fait trente morts dans cette localit√© situ√©e √† quelque 70 km √† l #8217;ouest de Kalemie. Joint par t√©l√©phone, Jos√© Bulabula, secr√©taire provincial adjoint des jeunes du Parti du peuple pour le reconstruction et la d√©mocratie (PPRD), la formation politique du pr√©sident congolais Joseph Kabila, dit s #8217;√™tre trouv√© √† Muswaki pour des affaires priv√©es mardi. Ce jour-l√†, "les Pygm√©es ont attaqu√© le train de marchandises qui se rendait √† Kalemie vers 05h00 du matin (03h00 GMT), il y a eu mort d #8217;hommes", tout comme le lendemain, lorsque les Bantous d #8217;ethnie Luba "se sont organis√©s et ont attaqu√© les Pygm√©es". Selon un responsable de l #8217;administration locale ayant requis l #8217;anonymat, "on a retrouv√© encore trois corps le long de la voie ferr√©e" jeudi matin. M√©decin √† l #8217;h√īpital de r√©f√©rence de Kalemie, le Dr Gustave Kabezia a indiqu√© √† l #8217;AFP que son √©tablissement avait admis "17 bless√©s par fl√®ches" en provenance de Muswaki depuis mardi, "dont un est d√©c√©d√© ce matin" (jeudi). Depuis d√©cembre 2013, le Tanganyika est le th√©√Ętre d #8217;affrontements r√©currents entre Lubas et Pygm√©es de l #8217;ethnie Twa. D #8217;abord localis√©, le conflit a d√©g√©n√©r√© sur fond de mis√®re et de frustrations accumul√©es, et entra√ģn√© un cycle de violences ayant fait plus de 200 morts.
AFP
NIGERIA
150 militants pro-Biafra tués selon Amnesty
Amnesty International accuse les forces de s√©curit√© nig√©rianes d #8217;avoir tu√© au moins 150 militants ind√©pendantistes pro-Biafra et d #8217;en avoir bless√© des centaines d #8217;autres durant des manifestations pacifiques, dans un rapport publi√© jeudi, des accusations aussit√īt d√©menties par l #8217;arm√©e. "Depuis ao√Ľt 2015, les forces de s√©curit√© ont tu√© au moins 150 membres et partisans de l #8217;organisation pro-Biafra IPOB (Peuple indig√®ne du Biafra) et en ont bless√© des centaines lors de r√©unions non violentes, de marches et d #8217;autres rassemblements", affirme Amnesty. L #8217;arm√©e "a dispers√© des rassemblements pacifiques en tirant √† balles r√©elles avec peu ou pas d #8217;avertissement", affirme l #8217;ONG qui dit avoir 87 vid√©os, 122 photos et 146 t√©moignages sur ces exactions. Les militants r√©clament l #8217;ind√©pendance du Biafra, dans le sud-ouest du Nigeria, o√Ļ vivent majoritairement les Igbos , un des trois groupes majoritaires au Nigeria. Selon Amnesty, au moins 60 militants ont √©t√© tu√©s lors de comm√©morations c√©l√©brant l #8217;anniversaire du d√©but de la guerre civile du Biafra le 30 mai 2016 √† Onitsha, dans l #8217;Etat d #8217;Anambra. L #8217;ONG d√©nonce aussi des "centaines d #8217;arrestations arbitraires" d #8217;activistes et des actes de "torture" durant les violences et en d√©tention. Un jeune commer√ßant, Vincent Ogbodo, a racont√© √† Amnesty qu #8217;il s #8217;√©tait cach√© dans une goutti√®re lors d #8217;une manifestation r√©prim√©e √† Onitsha et que lorsque des soldats l #8217;avaient trouv√©, ils lui avait "vers√© de l #8217;acide" sur le corps. D #8217;autres t√©moins ont racont√© que les soldats ramassaient les corps sans vie. Chukwuemeka, 25 ans, bless√© par balle, dit avoir √©t√© emmen√© dans une caserne militaire o√Ļ de nombreux cadavres √©taient jet√©s dans une fosse commune, avant de r√©ussir √† s #8217;√©chapper. Amnesty demande des enqu√™tes ind√©pendantes "afin de traduire les suspects en justice".L #8217;arm√©e a d√©nonc√© dans un communiqu√© "une tentative pure et simple de ternir la r√©putation des forces de s√©curit√© en g√©n√©ral et de l #8217;arm√©e nig√©riane en particulier". Selon le porte-parole de l #8217;arm√©e Sani Usman, les militants ind√©pendantistes ont tu√© cinq policiers lors d #8217;une manifestation en mai, o√Ļ ils ont attaqu√© des v√©hicules de l #8217;arm√©e.
AFP
RWANDA
Kigali veut des excuses du Vatican pour le r√īle des catholiques dans le g√©nocide
Le gouvernement rwandais a jug√© "inad√©quates" les excuses pr√©sent√©es par l #8217;√©glise catholique rwandaise pour le r√īle de certains de ses membres lors du g√©nocide rwandais de 1994, qui a fait environ 800.000 morts, affirmant que le Vatican lui-m√™me devrait demander pardon pour ces crimes. "Au vu de l #8217;√©chelle √† laquelle ces crimes ont √©t√© commis, des excuses de la part du Vatican seraient amplement justifi√©es", a soutenu le gouvernement rwandais dans un communiqu√© publi√© mercredi soir, assurant que de telles excuses avaient d√©j√† √©t√© pr√©sent√©es par l #8217;Eglise catholique pour des crimes selon lui "de plus petite ampleur". Dimanche, une lettre d #8217;excuses sign√©e par les √©v√™ques des neuf dioc√®ses du Rwanda avait √©t√© lue dans les √©glises du pays √† l #8217;occasion de la cl√īture par le pape Fran√ßois de l #8217;"Ann√©e sainte de la mis√©ricorde". L #8217;√©v√™que Philippe Rukamba, pr√©sident de la Commission √©piscopale rwandaise, avait toutefois pr√©cis√© qu #8217;il s #8217;agissait d #8217;une demande de pardon pour des individus et non pour l #8217;Eglise en tant qu #8217;institution. "L #8217;Eglise n #8217;a pas particip√© au g√©nocide", avait-t-il affirm√©, rappelant que l #8217;Eglise catholique rwandaise avait d√©j√† formul√© des excuses similaires en 2000. Kigali a qualifi√© ces excuses de "profond√©ment inad√©quates". "Elles permettent uniquement de mettre en lumi√®re la distance qui s√©pare l #8217;Eglise catholique d #8217;une reconnaissance compl√®te et honn√™te de ses responsabilit√©s morales et l√©gales", a estim√© le gouvernement. "Toutes les preuves historiques contredisent cette affirmation clivante", a-t-il ajout√©, regrettant par ailleurs que certains pr√™tres ont refus√©, selon lui, de lire la lettre d #8217;excuses. Depuis la fin du g√©nocide, qui a fait 800.000 morts en 1994 selon l #8217;ONU, essentiellement parmi la minorit√© tutsi, l #8217;Eglise catholique a √©t√© √† plusieurs reprises mise en cause pour sa proximit√© avec le r√©gime hutu extr√©miste de l #8217;√©poque et pour l #8217;implication de pr√™tres et de religieux dans les massacres. Entre avril et juillet 1994, de nombreuses √©glises furent le th√©√Ętre de tueries de masse, les miliciens hutu y trouvant leurs victimes rassembl√©es - parfois par des pr√™tres qui livraient ensuite leurs ouailles aux tueurs - et sans √©chappatoire.
AFP
COTE D #8217;IVOIRE
Les enfants pauvres go√Ľtent au "sport de riches"
Le golf, un sport de riches ? Un projet ivoirien vise √† scolariser 1.000 enfants d√©favoris√©s en passant par le prestigieux Pr√©sident Golf club de Yamoussoukro, la capitale politique de la C√īte d #8217;Ivoire, habituellement r√©serv√© √† une √©lite. Sur le parcours, Jessica, 10 ans, √©l√®ve √† l #8217;√©cole primaire habill√©e d #8217;un simple tricot et d #8217;un collant noir, r√©alise son premier swing. "J #8217;aime le golf et mon r√™ve est de devenir une golfeuse internationale et de travailler √† la banque mondiale", assure la fillette. Issue du quartier pr√©caire de Dioulabougou √† Yamoussoukro, elle fait partie des 120 enfants de la premi√®re "promotion" de sport-√©tudes golf s√©lectionn√©s par la Golf acad√©mie team STL dans le cadre de ce projet intitul√© "Golf pour tous". Une bande joyeuse foule gaiement pour la premi√®re fois une pelouse de golf. Ces fils de paysans, de forgerons ou de tisserands ont √©t√© s√©lectionn√©s lors d #8217;une campagne de d√©tection √† Korhogo, la r√©gion la plus d√©sh√©rit√©e du pays, ou lors d #8217;une campagne d #8217;initiation dans les quartiers d√©favoris√©s de Yamoussoukro et √† l #8217;orphelinat SOS Village. La plupart sont d√©pays√©s par le cadre : cr√©√© par le premier pr√©sident ivoirien F√©lix Houpho√ľet Boigny, le parcours de 18 trous, dessin√© par le golfeur et architecte gallois de terrains de golf Thomas Dave, s #8217;√©tend sur 90 hectares au milieu d #8217;une v√©g√©tation luxuriante orn√©e de grands arbres centenaires. "L #8217;id√©e est de sortir les enfants de la pauvret√© √† travers le golf et de donner une chance √† tous les enfants de C√īte d #8217;Ivoire, quel que soit leur rang social", explique Jean-Claude N #8217;Da, √©ducateur de golf et collaborateur au projet. Le projet a b√©n√©fici√© du soutien inestimable d #8217;un partenaire su√©dois Henrik Lundqvist, entra√ģneur de golf de renom. Lundqvist a offert 20 tonnes d #8217;√©quipements aux enfants ivoiriens, qu #8217;il a recueillis en parcourant 3.000 kilom√®tres en Su√®de pendant quatre mois √† bord de son camion. "Nous allons former parall√®lement de jeunes Ivoiriens afin que ces derniers puissent vulgariser le golf", a expliqu√© le Su√©dois. "Il n #8217;y a pas de raison que la C√īte d #8217;Ivoire exporte des footballeurs comme Didier Drogba et qu #8217;on ne le fasse pas pour d #8217;autres disciplines", a dit Francis Hollogne.
AFP
Jiginew Dindi : Faladié Papus dans le sillage de sa défunte mère
Le célébrissime Soma Aliou Coulibaly alias Faladié Papus a lancé le week-end dernier la Fondation Jiginew Dindi pour porter secours aux enfants de la rue et des plus démunis.
Pour porter secours au plus démunis, le célèbre Soma Alou Coulibaly alias Faladié Papus vient de porter sur les fonts baptismaux la Fondation Jiginew Dindi. Par cette Fondation, Faladié Papus dira qu'il entend (...)
Santé Publique : Le lavage des mains au savon inhibe les maladies infectieuses
Le lavage des mains au savon permet d'éviter près de 45 % de maladies diarrhéiques qui constituent la troisième cause de consultation hospitalière au Mali.
Le thème de la 9e édition de la Journée mondiale du lavage des mains au savon, célébrée samedi dernier, était : "Faire du lavage des mains au savon une habitude". L'événement a été célébré à l'école fondamentale de Lassa en Commune IV (...)
copy; 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits r eacute;serv eacute;s



Updated Time

Updating   
Friend links: ProxyFire    More...
Site Map 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 140 150 160 170 180 190 200 250 300 350 400 450 500 550 600 610 620 630 640 650 660 670 680 690 700 710 720 730 740 750
TOS | Contact us
© 2009 MyIP.cn Dev by MYIP Elapsed:2.404ms